dimanche 25 décembre 2016

Atelier d'écriture #246 de Bric à Book | Dans le quartier des ombres

Chaque semaine, Leiloona du blog Bric à Book organise un atelier d'écriture. Le principe : à partir d'une photo, sélectionnée une semaine à l'avance, proposer un texte au ton et genre de notre choix. De quoi éveiller notre imagination :-)

©Kot
Dans le quartier des ombres me reviennent en mémoire les souvenirs lancinants de cette furtive rencontre. Portés d’insouciance, nous marchions silencieux vers ce petit café aux vitraux colorés. Nous étions tous deux impatients de nous y attabler pour enfin pouvoir nous apprivoiser et du regard nous dévorer.

Les lumières du jour traversant les dentelles vitrifiées ajoutaient du charme à ce rendez-vous improvisé, une rencontre bravant les conventions. Nous commandâmes tous deux un café, allongé, pour tenter de prolonger cet instant hors du temps. Plus rien n’avait d’importance, ni les gens qui patiemment attendaient leur train pour se rendre au travail, ni les amoureux qui se portaient aux lèvres un dernier baiser en guise d’adieu. 
Perturbée par ton regard transperçant, je sentais la chaleur me monter aux joues. J’essayais tant bien que mal de résister, de ne pas montrer cette faille qui m’aurait mise à nue. De ce fait, la parole devenait ma seule porte de sortie, je m’intéressais à ta vie, ton métier, tes passions et j’aimais ce que je découvrais de toi. Je prenais tout, de tes mots à tes yeux rieurs en passant par le mouvement sensuel de tes lèvres. J’inscrivais dans ma mémoire chaque petit détail qui me permettrait par la suite de me souvenir de ce moment suspendu.

Mais le temps a repris et avec lui l’heure de ton départ « Mesdames et Messieurs, le TGV numéro 1013 à destination de Paris entrera en gare voie 3… ». Foutue Simone ! A cet instant précis j’aurai aimé, que pour une fois, le train soit en retard ou mieux, supprimé. Je me suis donc dépêchée de m’imprégner de ces dernières secondes, inspirant à grande bouffée cette odeur de tabac froid qui émanait de toi.  

Dans le quartier des ombres, les rencontres éphémères s’effacent, laissant pour seule trace au sol l’ombre des dentelles vitrifiées de son café, et le souvenir nostalgique d’une rencontre improvisée et inachevée. 

13 commentaires:

  1. J'aime bien la prose quand elle se transforme en poème avec la répétition du début à la fin.
    Certains passages me font sourire... ai-je l'esprit vagabond ou alors ça m'évoque vraiment quelque chose ? ��
    Très beau texte. Merci pour cette lecture. Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois pas du tout de quoi tu parles :p
      Merci miss belle journée à toi aussi

      Supprimer
  2. Très joli texte oui ! Qui n'a pas ressenti cette émotion de se gorger des derniers instants, afin de les retrouver une fois le RDV terminé ?
    Bon, qui dit départ du train peut aussi dire retour, non ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être aussi un aller sans retour ce sont parfois les plus beaux instants empreint d'une magie.
      Merci en tout cas ravie qu'il t'ait plu.

      Supprimer
  3. Ah non ! pas d'aller sans retour , ça m'avait l'air bien parti !!....J'ai trouvé de biens jolies images sur mon chemin pour terminer par une très belle phrase ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La magie des rencontres éphémères, enfin je trouve.
      Merci Bénédicte je suis ravie si tu y as trouvé de belles images :)

      Supprimer
  4. C'est magique !!! Je ne sais pas en fait ce que je préfère ... qu'elle garde ce goût d'inachevé si doux ou qu'elle l'ai revu pour prolonger la magie de ces premiers moments ! Joli texte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Manue. Je suis comme toi je ne sais pas non plus ce qui est le plus beau.

      Supprimer
  5. un très beau texte et comme Leiloona, je m'imaginais revivre ces moments où on s'emplit des merveilleux moments passés car on les sait terminés dans quelques secondes... waoouuuu, superbement bien décrits dans ton texte ! il y a forcément un retour du train avec ces 2 là, pas possible autrement ! une suite ! une suite ! ;-) passe de belles fêtes l'ivresse littéraire et avec modération pour l'autre ivresse ;-) Nady

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Nady si j'aime découvrir tes participations chaque semaine, j'aime aussi découvrir tes commentaires qui chaque fois me ravissent.
      Une suite ? Pas certaine d'être capable de reprendre les mêmes personnages pour poursuivre et entre nous pas certaine d'avoir envie qu'il y ait une suite ;)
      Passe de belles fêtes aussi Nady, bises

      Supprimer
    2. ROooooo ton commentaire me touche l'ivresse littéraire ;-)
      bon, ben je vais me faire une suite dans ma tête de tes 2 tourtereaux qui se retrouvent, se marient et ont beaucoup d'enfants... heuuuu..... désolée, suis encore dans les contes de Noël ;-) plein de bises too

      Supprimer
  6. Beau texte !
    Tu as su me transporter vers ce moment plein d'émotions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) ravie de voir qu'il transporte car cela a été le cas pour moi en l'écrivant

      Supprimer