dimanche 6 novembre 2016

Atelier d'écriture #239 de Bric à Book | Havre de paix

Chaque semaine, Leiloona du blog Bric à Book organise un atelier d'écriture. Le principe : à partir d'une photo, sélectionnée une semaine à l'avance, proposer un texte au ton et genre de notre choix. De quoi éveiller notre imagination :-)

© Julien Ribot

Comme un rituel durant l'été, je pars pour ma balade matinale, l'appareil photo autour du cou, prête à immortaliser toutes les merveilles que l'aurore dressera devant mes yeux. Après plusieurs clichés, mon regard s'arrête sur cette maison aux vieilles briques, au portail en fer forgé où la végétation est reine. 
Cette bâtisse a quelque chose de particulier, je dégaine l'appareil, je cadre, j'appuie. C'est dans la boîte. La photo sera encadrée en noir et blanc dans le salon de notre petit appartement. Une touche de bien-être imagée.

Les mois passent, et après de nombreuses discussions, la décision est prise. Nous nous lançons malgré les craintes, et notre passé respectif. 
Nous débutons nos recherches : maison avec extérieur, jardin ou cour peu importe, trois chambres, charme de l'ancien et surtout sans travaux.
Nous épions les annonces, le bon coin devient notre quotidien. Une visite, puis deux puis six. Sommes-nous trop exigeants ? Est-ce le bon moment ? Quelques jours plus tard, l'agent nous appelle, il a une maison à nous proposer qui n'est pas encore en agence. 
26 juillet, 19h, nous voilà devant cette maison aux vieilles briques, au portail en fer forgé et à la végétation reine de lieux. L'intérieur est tout aussi délicieux : briques apparentes, vieux parquet, luminosité, espace. Les mots nous manquent. Arrivés à la fin de la visite, sans même nous concerter, nous sommes d'accord. Ce sera celle-ci. Notre havre de paix.

Cette année Noël aura un goût plus exquis qu'à l'accoutumée. Le 26 décembre, une nouvelle étape sera franchie pour un désir de vie commune toujours plus grand, toujours plus fort. Un havre de paix dans lequel je me réveillerai chaque jour au creux de tes bras. Et à cette idée mon amour, je ressens les premiers émois de notre rencontre. Je ressens cet amour qui coupe la faim, qui rend tremblant, qui éloigne la peur et les doutes. 
J'aime à croire qu'il n'y a pas de coïncidences, ni notre rencontre à ce moment précis de ma vie, ni cette maison accrochée au mur qui sera désormais la nôtre,  

13 commentaires:

  1. Ton texte est superbe. Les mots sont bien choisis, mis au bon moment. ça fait mouche. Grand plaisir de te lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci ma belle. Je n'étais pourtant pas du tout convaincue encore moins étant clouée au lit. J'aurai aimé appuyer d'avantage sur l'amour ou peut-être la vie qui nous attend au sein de cette maison mais j'avais beau tourner dans tout les sens ça ne voulait pas. Peut-être fallait-il se contenter de l'essentiel. En tout cas je suis heureuse qu'il te plaise. Merci de m'avoir lue.

      Supprimer
  2. UN double coup de coeur si je comprends bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh Sabine j'ajouterai même un double coup de foudre :)

      Supprimer
  3. Un texte très émouvant qui me plonge dans mon passé.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Violette, une belle histoire qui se construit :)

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup!!
    Déjà j'adore faire de la photo, donc je trouve l'idée un peu "magique" d'avoir eu la photo encadrée chez soi avant de découvrir qu'il s'agit de LA maison extrêmement bien trouvé! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore également la photo particulièrement ces lieux de vie, l'idée de départ était donc toute trouvée :)
      Merci beaucoup en tout cas, je suis ravie qu'il t'ait plu. A très vite

      Supprimer
  5. L’histoire est belle pleine de douceur. C'est fluide et bien écrit. Une bien agréable lecture ce texte. Merci.
    Jos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jos, tes compliments me vont droit au cœur. A très vite

      Supprimer
  6. ah que ça fait du bien de lire un texte qui fait du bien... et qui rappelle de bons souvenirs!
    (en te lisant j'espère qu'il y a une part de vécu dans ton texte qui respire le bonheur)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Adrienne. Effectivement il y a même une grande part de "c'est entrain de se passer" et j'ai hâte que Noël arrive :-)
      Merci de m'avoir lue à très bientôt

      Supprimer
  7. Merci pour ce joli texte, et chouette si en plus il s'y trouve une part de réalité et de bonheur !

    RépondreSupprimer