mercredi 19 octobre 2016

Autour des livres : retour sur la Grande Soirée Rentrée Littéraire au Théâtre du Nord


C’est un rendez-vous que je n’aurai manqué pour rien au monde. Imaginez pour la petite provinciale que je suis, une soirée littéraire à Lille !!! Ô joie ! Ni une ni deux, je réserve ma place.
Retour sur une bien jolie soirée où j’ai ri, où je me suis attendrie, où j’ai découvert des auteurs formidables.


**Le programme**

Cette soirée organisée par le Furet du Nord au sein de notre joli théâtre (du Nord il va s’en dire) et animé par l’excellent Bernard Lehut a pour but de faire découvrir des auteurs et romans coups de cœur de la rentrée littéraire. Le tout de manière originale : en compagnie des auteurs bien sûr mais aussi avec des comédiens et musiciens qui durant la soirée feront découvrir aux spectateurs les premières pages de ces romans sélectionnés. Après cet échange, les auteurs étaient gentiment mis à la disposition des lecteurs pour un échange plus personnel et une séance de dédicace.

Cette année, étaitent présents :
- Céline Minard pour son roman Le grand jeu paru aux éditions Rivages
- Jean-Baptiste Del Amo pour Règne animal paru chez Gallimard
- Véronique Ovaldé pour Soyez imprudents les enfants paru Flammarion
- Jean Teulé pour son recueil de nouvelles Comme une respiration… paru chez Julliard

Ce fut pour moi une véritable découverte, bien sûr j’avais entendu parlé de ces auteurs et de ces romans mais je ne les avais pas lu (entre temps je me suis rattrapée avec Jean Teulé dont je vous parle prochainement).
Et quel bonheur de s’imprégner de leur monde, de leurs moteurs, de leurs petites manies. Quel plaisir d’entrer dans l’intimité de la construction de leur roman, le pourquoi du comment. Et Bernard Lehut sait poser LES questions parfaites pour les faire partir sur le chemin merveilleux de leurs réflexions.

**La soirée**

J’ai particulièrement adoré la sensibilité de Véronique Ovaldé, sa simplicité et sa franchise qui clame haut et fort qu’il faut être imprudent, s’émanciper pour découvrir le monde.

Quant à Céline Minard qui peut paraître froide, distante et même faire un peu peur, elle est d’un humour décapant, lorsque Bernard Lehut lui dit qu’à travers son héroïne on boit beaucoup de rhum, elle nous répond sourire aux lèvres « oui à certains moments, oui, il commence à faire froid aussi assez vite en montagne ». Cette répartie, j’en suis personnellement fan.
Une personnalité singulière, un sacré bout de femme (je pense qu’elle détesterait cette appellation, tant pis) qui aime beaucoup le whisky (instant confidence), j’ai retrouvé en elle un peu de Zazie (et venant de moi, c’est un très joli compliment).


Jean-Baptiste Del Amo est un homme brillant et d’une sensibilité incroyable qui nous confie son amour du cochon « le rapport quotidien avec ses animaux m’a amené à les considérer tout à fait différemment et à réaliser qu’il s’agit effectivement d’animaux très sensibles avec des personnalités propres, singulières et qu’il est tout à fait possible d’établir un contact avec eux. ».

Et Jean… Jean Teulé quel personnage ! Quel boute-en-train et quelle fraîcheur ! Il nous avoue avec beaucoup d’humour qu’il avait envie d’apporter cette respiration aux gens qui le liraient « tous les derniers livres étaient des livres où je ne racontais que des horreurs. Le livre le plus optimiste que j’avais écrit s’appelait Le magasin des suicides, ça donne une idée du niveau … Et j’avais raconté j’sais pas quoi, un mec qui dans Mangez-le si vous voulez, un mec qui s’fait bouffer par une foule ; Charly 9 c’était la Saint Barthélemy ; une tueuse bretonne qui zigouille tout le monde ; après une histoire d’amour, Abélard qui s’fait couper les couilles. Au bout d’un moment j’en avais un peu assez. ». Après la blague, voilà le côté sensible de Jean Teulé lorsqu’il livre à cœur ouvert que lui aussi a été touché par les attentats de Charlie Hebdo, que ces dessinateurs qui ont été tués ce jour-là étaient tous des amis proches alors à partir de ce moment-là il a eu envie de rentrer dans la beauté des choses.
Alors pour écrire ce recueil, il s’est nourrit de ses propres histoires mais aussi de celles de ces lecteurs rencontrés sur les chemins des salons et dédicaces. Un beau clin d’œil à tous ces gens qui l’accompagnent depuis tout ce temps.

Quatre personnalités différentes et qui pourtant se complètent parfaitement bien. Je ne sais pas si c’était la volonté des organisateurs mais en tout cas c’était très réussi.

Autant dire que je suis ressortie de là avec l’envie de découvrir leurs romans ! A part peut-être Règne animal de Jean-Baptiste Del Amo car le sujet est pour moi trop sensible pour que je puisse m’y plonger (Brigitte Bardot me colle à la peau).

Mais parce que certains extraits valent mieux que de longs discours je vous laisse sur cet extrait franchement rafraîchissant (par avance pardon pour mon rire sur l’enregistrement :-D). Et parce que je suis nulle pour appuyer à temps sur le bouton « enregistrer », je vous aide avec la première question posée qui était « Quand écrivez-vous ? ».





3 commentaires:

  1. Merci pour l'audio, c'est sympa à écouter ! ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je voulais aussi mettre les extraits vidéos notamment lors des lectures mais ça ne passe pas c'est trop lourd :-(

      Supprimer
  2. Merci et bravo pour la bande son ! ;-)
    En effet, c'était un très chouette moment.
    A l'année prochaine.

    RépondreSupprimer