lundi 22 février 2016

La femme au carnet rouge - Antoine Laurain

Paru aux éditions Flammarion - 240 pages
ou aux éditions J'ai Lu - 223 pages

Conseillé par une amie très proche, j’ai fini par craquer sur ce roman d’Alexis Laurain. Alors la copine avait-elle raison ?


4ème de couverture 
Un matin à Paris, alors qu’il ouvre sa librairie, Laurent Letellier découvre dans la rue un sac à main abandonné.
Curieux, il en fait l’inventaire et découvre faute de papiers d’identité, une foule d’objets personnels : photos, parfum … et un carnet rouge rempli de notes. Désireux de retrouver la propriétaire du sac, Laurent s’improvise détective. A mesure qu’il déchiffre les pages du carnet contenant les pensées intimes de l’inconnue, le jeu de piste se mue progressivement en une quête amoureuse qui va chambouler leurs vies.

« Comment pouvait-on disparaître aussi facilement de la vie de quelqu'un ? Peut-être avec la même facilité, en définitive, qu'on y entrait. Un hasard, des mots échangés et c'est le début d'une relation. Un hasard, des mots échangés, et c'est la fin de cette relation. »



Je sais que cet auteur est plutôt connu pour son roman Le chapeau de Mitterand, que je n’ai pas encore lu mais qui est dans ma PAL. C’est donc dans l’inconnu que je me lance avec une trame plutôt intéressante.

Alors qu’elle rentre un soir, après un dîner entre amis, Laure se fait agresser juste devant chez elle. Vol de sac, plus de papiers ni de clés elle est forcée d’aller dormir à l’hôtel en expliquant la situation. Mais voilà, le lendemain, alors qu’elle aurait dû rendre la chambre, Laure ne répond pas … Le personnel de l’hôtel doit donc ouvrir la porte et découvre Laure étendue à moitié nue sur le lit, une tâche de sang derrière la tête.
Le verdict tombe, Laure est dans le coma … Parallèlement à cela, Laurent qui a découvert le sac, devient de plus en plus attirée par la propriétaire. 
Alors là je me suis dit outch … je sens la déception arrivée, un remake de Et si c’était vrai de Marc Levy se profile … Mais non et heureusement ! La quête pour retrouver Laure s’intensifie au point de rentrer dans l’intimité de celle-ci par le biais d’un collègue et ami de Laure, persuadé que Laurent la connaît tant il est au fait de sa vie. C’est ainsi qu’il lui demande de garder son chat puisqu’il doit partir en voyage. 

Après 3 jours de catsitting, Laurent se résout à sortir de la vie de Laure, qui vient de se réveiller. Une vie dans laquelle il n’est pas vraiment entré puisqu’ils ne se seront jamais rencontrés. Il ne laissera alors que son sac et une courte lettre. Que va-t-elle penser de cette intrusion ? Je vous laisse découvrir la suite …


« Il y a des êtres mystérieux, toujours les mêmes, qui se tiennent en sentinelles à chaque carrefour de notre vie. »

Antoine Laurain nous offre un roman frais et léger. Les chapitres sont courts et l’histoire s’enchaîne dans un jeu de piste rocambolesque et sans que nous voyions le temps passer, ce qui à mon sens, en fait un roman réussi.
Ce n’est pas un grand roman ni une histoire profonde mais c’est assurément un moment agréable. On se laisse volontiers porter par cette histoire délicate, romantique et pleine de charme. Pour les plus fleurs bleues, on envie même Laure : ce n’est pas courant (voir même improbable) un homme qui cherche par tous les moyens à nous retrouver.
Un roman à lire et à partager !

Alors ma « bichette » si tu passes par ici, merci pour cette douce découverte :-)

« Peut-on éprouver la nostalgie de ce qui n'a pas eu lieu? Ce que nous nommons "regrets" et qui concerne les séquences de nos vies où nous avons la quasi-certitude de ne pas avoir pris la bonne décision comporterait une variante plus singulière, qui nous envelopperait dans une ivresse mystérieuse et douce: la nostalgie du possible. »


Une lecture accompagnée de …
Un thé type « Théophile » du Palais des thés aux notes de fleurs de lotus, lychee et mangue. Avec une petite playlist détente et romantique : 
L’excellente chanson Obstacles de Syd Matters
You’re the one that I want interprété par Lo-Fang 
Hob de Jain (une artiste que je vous invite à découvrir de toute urgence)
Una mattina de Ludovico Einaudi 
Wolves de Phosphorescent
Stay de The Dø
Happy Pills de Norah Jones


© Amandine

2 commentaires:

  1. Je viens de terminer son nouveau roman, Rhapsodie Française. Je n'avais jamais lu Antoine Laurain non plus et c'est vrai qu'il a une écriture très agréable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De quoi parle son nouveau roman ? Le titre est accrocheur en tout cas :-)

      Supprimer