mercredi 4 novembre 2015

L’analphabète qui savait compter- Jonas Jonasson



Le week-end s’annonce pluvieux et vous avez le moral dans les chaussettes ? Pas de problème, Jonas Jonasson vous redonnera la pêche avec l’analphabète qui savait compter.

Après le succès de le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, il revient avec un nouveau roman, tout aussi désopilant et improbable. 


Cette fois, il nous entraîne de l’Afrique du sud à la Suède en passant par la Chine et la Suisse. L’héroïne, Nombeko,  est une jeune fille sud africaine, responsable d’un secteur des latrines de Soweto, qui se retrouve avec… une bombe nucléaire de 3 mégatonnes sur les bras ( rien que ça !) en partance pour la Suède ( pays qui a signé le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 1968 il faut le rappeler…). En cherchant à s’en débarrasser, elle est séquestrée dans un camion de pomme de terre avec le roi de Suède et son Premier Ministre qui s'avère être un pro du ménage…..
Je ne vous en dis pas plus. La recette est la même que dans son premier roman : au cœur d’un road-movie déjanté, on y retrouve une joyeuse bande de personnages délicieusement délurés : des frères jumeaux au même prénom, des sœurs chinoises faussaires de statues d’art, des agents du Mossad bernés, Edith Piaf, Mandela et Hu Jintao (mais oui c’est logique!).

C’est irrésistible ! Jonas Jonasson manie habillement la fiction et le réel. Sa culture politique est telle qu’il nous ferait douter de la réalité historique. Qui peut se vanter de traiter de la ségrégation raciale, de la colonisation, de la guerre froide, de la démocratie et des droits de l’homme dans un même ouvrage ?  Son écriture est indéfinissable : à la fois comique, burlesque et dramatique, on dirait un livre d’espionnage délirant. Alors préparez vos mouchoirs parce qu’on éclate de rire dès la seconde page. Je vous laisse savourer sans modération !

**En écoutant**
Love is all de Roger Glover And The Butterfly Ball
Misirlou de Dick Dale
Let’s dance de Bowie

**En sirotant **
Un bon coca bien frais, histoire de mettre un peu de piquant supplémentaire

@Emy

3 commentaires:

  1. Depuis le temps que je veux lire "Le vieux qui...", tu me donnes envie de m'y mettre. Et celuici est dans ma WL =)

    RépondreSupprimer
  2. J'avais adoré "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire", alors pourquoi pas celui-ci :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est dans la même lignée que le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire.J'aime beaucoup le style de l'auteur et son humour décapant.

      Supprimer