vendredi 16 octobre 2015

Et puis Paulette - Barbara Constantine

C’est le moment de prendre une leçon de vie à travers un roman tout en finesse et en douceur.


4ème de couverture
Ferdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. 

Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s'effondrer. A l'évidence, elle n'a nulle part où aller. Très naturellement, les Lulus (6 et 8 ans) lui suggèrent de l'inviter à la ferme. L'idée le fait sourire. Mais ce n'est pas si simple, certaines choses se font, d'autres pas...

Après une longue nuit de réflexion, il finit tout de même par aller la chercher.

De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s'agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d'enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette...



**Mon avis**
Ce roman est une bouffée d’air frais ! On y découvre Ferdinand, Marceline, Simone, Hortense et Guy, sans oublier les Lulus (petits-fils de Ferdinand), des générations différentes qui vont devoir apprendre à vivre ensemble et composer jour après jour. Tout ne sera pas rose et facile mais ces personnages sont le meilleur de ce qui compose l’être humain. Ils sont attachants, parfois un peu "attachiants" même mais bourrés de générosité.

Barbara Constantine nous conte une très jolie histoire de solidarité intergénérationnelle, d’entraide et surtout d’amitié à travers les âges où la vieillesse n’a pas dit son dernier mot. On aimerait faire parti de cette famille de cœur dans laquelle il n’est d’abord pas facile de trouver sa place au sein de ce groupe si hétéroclite mais qu’on ne peut plus quitter une fois qu’on y est bien installer.

L’auteure nous submerge de bons sentiments, l’écriture est fluide, accrocheuse et l’humour au rendez-vous. On a envie de découvrir pages après pages qu’elles seront les prochaines péripéties.

Cette lecture m’a rappelé mon thème au BTS sur les générations, j’aurai aimé la découvrir à ce moment-là, j’aurai probablement cartonner avec toutes les références présentes dans ce joli conte moderne :p

Vous l’aurez compris c’est un roman qui donne du baume au cœur même si une petite larme n’a pu s’empêcher de couler, et même s’il s’agit d’une fiction, il prouve que l’entraide entre les générations est toujours possible, que le cœur de l’Homme est bon !

**Passages favoris**
« Une couille dans le potage c’est une erreur, deux c’est une recette »
« Hortense est très excitée, elle veut apprendre à surfer sur le oueb ! Cliquer sur le dos d'une souris ! Se mettre de profil sur fesse bouc ! »

**En écoutant et buvant**
Je n’ai qu’une référence musicale à vous conseiller « A bicyclette » de Yves Montand :) bien qu’un album de Zazie peut parfaitement convenir également.

En boisson : en grande fan de thé, je vous conseille un thé fruité tout doux type thé des Alizés (Palais des thés) composé de notes rappelant la pêche, le kiwi, la pastèque ou des Concubines  (toujours Palais des thés) pétale de rose, cerise, mangue, et vanille.

© Amandine

2 commentaires: