mardi 1 septembre 2015

Le jour où j'ai appris à vivre - Laurent Gounelle

Après avoir lu L’homme qui voulait être heureux et Les Dieux voyagent toujours incognito, je ne pouvais pas passer à côté de ce nouveau roman de Laurent Gounelle. De plus qu’il m’avait été chaleureusement conseillé par une amie et collègue.


4ème de couverture
Et si tout commençait aujourd'hui?

Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais dans l’instant son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire… vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle.

C'est ce qui va arriver à Jonathan dans ce nouveau roman de Laurent Gounelle. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie. Ce roman, dont l’intrigue est basée sur des expériences scientifiques réelles, éclaire d’une lumière nouvelle notre existence et nos relations aux autres, et apporte un souffle d’air pur dans notre vie.


Même si l’histoire principale concerne Jonathan, nous y retrouvons trois autres personnages importants sans lien apparent puis on finit par comprendre très tard dans la lecture que les actes d’une personne peuvent influencer le comportement des autres. Et c’est beau à lire !

Les interrogations du héros me font écho. Il y a certes quelques longueurs lors des interventions de sa tante Margie mais c’est un livre plein de vie, positif à souhait et lumineux ! Si le roman est abordé sur un ton léger, qui peut prêter à rire tant l’histoire peut paraître énorme, Laurent Gounelle nous amène à nous interroger sur nos choix de vie dans un monde où tout est régi par le matériel, la société de consommation et le regard des autres.

Certains passages m’ont fait penser au livre de développement personnel de Shawn Anchor « Comment devenir un optimiste contagieux » le tout tourné de manière plus légère et moins psychologique.
L’auteur nous rappelle quelles sont les vraies richesses de notre vie : le bonheur se trouve dans ce que nous pensons être des petits détails et il est surtout auprès des gens qui nous entourent.
C’est avec ces grandes idées que j’ai refermé le livre, le sourire aux lèvres et les yeux grands ouverts !

**Mes passages favoris**
« Quand vous aurez abattu le dernier arbre, disait-il, quand vous aurez pêché le dernier poisson, vous découvrirez que l'argent ne se mange pas.»

« Nous sommes des êtres complets et la nature nous amène à le ressentir profondément, alors que la société crée en nous le manque. Elle sait nous faire croire et nous faire ressentir qu'il nous manque quelque chose pour être heureux. Elle nous interdit d'être satisfaits de ce que nous avons, de ce que nous sommes. Elle ne cesse de nous faire croire que nous sommes incomplets. »

**En écoutant et buvant**
Sur cette lecture je vous invite à écouter le premier album d’Hindi Zarha ou encore Embrassez-vous de Brigitte.
Le tout en buvant, non pas du vin, mais un chocolat chaud ou un café allongé avec une mousse de vanille.



Si vous souhaitez lire le premier chapitre de ce roman, je vous invite à cliquer ici 

©Amandine

2 commentaires:

  1. J'avais adoré "L'homme qui voulait être heureux" du même auteur. Celui-là me fait très envie aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des trois que j'ai lu ("L'homme qui voulait être heureux en fait parti"), j'ai préféré "Les Dieux voyagent toujours incognito" si tu ne l'as pas lu je te le conseille il est vraiment chouette aussi - Amandine de L'ivresse Littéraire

      Supprimer