La vie est facile ne t'inquiète pas - Agnès Martin-Lugand

Je ne pouvais pas passer à travers cette lecture, enfin, enfin la suite des Gens Heureux sortait et je me suis jetée dessus en librairie. Est-il à la hauteur du premier ? Vous saurez tout ci-dessous.


4ème de couverture
« Alors que j’étais inconsolable, il m’avait mise sur le chemin du deuil de mon mari. J’avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J’étais prête à m’ouvrir aux autres. »

Depuis son retour d’Irlande, Diane a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux Gens heureux lisent et boivent du café, son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné et surtout il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car Diane sait qu’elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille.
Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s’effondrer les unes après les autres.
Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?




**Mon avis : mon coup de cœur**
Je disais du premier qu’il s’agissait d’un beau roman, d’une belle histoire comme dirait la chanson. Je me suis trompée … La belle histoire est dans celui-ci ! Je ne vous cache pas que j’avais peur d’être déçue, le premier m’avait tellement marqué que je me suis dit « oh làlà ça va être dur de faire mieux » et pourtant, pour ma part, mission accomplie de la part de l’auteure.
On est de nouveau transporté avec Diane, on vit chaque moment, chaque passage de sa reconstruction, de ses douleurs encore présentes, de ses craintes. Bien qu’un peu déçue du retour en France de Diane, finalement on s’y habitue et on aime ses nouvelles habitudes. On s’imagine accoudé au bar des Gens, un café entre les mains. On peut d’ailleurs aisément imaginer se promener dans son café littéraire et que c’est bon ! On retrouve une héroïne devenue plus mature, qui a apprivoisé sa douleur et qui s’autorise à sourire et être de nouveau heureuse.
Et puis … clac ! Retournement de situation on s’évade de nouveau dans les paysages de l’Irlande, retrouver les vieux démons de Diane et là, on regagne l’ambiance du pub Irlandais, le goût de la Guiness. Et à cet instant précis, on retombe en addiction, tout comme pour le premier volet, pour ce roman.

Je ne veux pas vous en dévoiler plus sur l’histoire, surtout pour ceux et celles qui ne l’ont pas lu, je vous laisse le suspens de découvrir la suite.

Agnès Martin-Lugand a su rebondir nous transportant dans un roman d’amour mais aussi dans la reconstruction d’une femme touchée par la perte de ses amours. L’auteure nous montre qu’après l’orage et la tempête qui peuvent s’abattre sur une vie, le soleil peut briller de nouveau. Pas de la même façon mais briller quand même et c’est poignant. Elle sait parfaitement décrire les sentiments de l’héroïne, et nous les communiquer.
Certains penseront peut-être qu’il est trop simple, mais la simplicité est parfois recette de succès. En tout cas il a très bien fonctionné avec moi.

Je ne vous dirai qu’une chose si vous ne l’avez pas encore lu, OUVREZ-LE, DEVOREZ-LE !

**En écoutant et buvant**
Odyssey de Dream Koala
The darkest side de The Middle East
Nothing else par Archive
Sur la fin : Coming True par Guards
Et pour terminer et pour le fun I’m shipping up to Boston par Dropkick Murphys

Le tout en buvant un Saint Estèphe  ou une bière :)

Instagram Suivez-nous sur Instagram

© Amandine

Commentaires