samedi 29 août 2015

Juste avant le bonheur - Agnès Ledig

C’est un livre que l’on m’a recommandé, et dont j’ai souvent entendu parler alors je me suis dit pourquoi pas, il sera parfait cet été au bord de la piscine. Verdict …

                                    
4ème de couverture
Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fée. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui tendre la main. Emu par leur situation, un homme généreux les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. La chance serait-elle enfin en train de tourner pour Julie ?

J’ai d’abord eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire, un peu clichée, un peu "lamentation". Mais au fil de la lecture, l’héroïne et donc l’auteure par sa façon d’écrire simple mais plaisante ont su m’interpeller. D’une histoire que je pensais être un « conte de fée » moderne je fus surprise par les événements. Bouleversant et touchant, drôle et émouvant, Agnès Ledig, qui a vécu un drame identique, met en lumière cette force qui nous caractérise : être capable de se relever malgré l’épreuve. Néanmoins quelques détails m’ont gêné : tout d’abord le titre « Juste avant le bonheur » alors dans ce cas avant la moitié du récit ? J’ai beaucoup de mal, au vu des événements, à penser que « Juste avant le bonheur » peut être dû à ce drame … De plus, il y a beaucoup de phrases stéréotypées pour certains passages. Mais peut-être l’auteure a-t-elle retranscrit ce qu’elle-même avait entendu lorsque le deuil a fait parti de sa vie.


Malgré ces quelques détails, j’ai apprécié la franchise de l’héroïne, la sympathie des personnages et cette leçon que l’auteure nous transmet : malgré la brutalité de la vie il faut s’accrocher et savourer chaque instant.

**Mes passages appréciés**
"Coalescence: rapprochement de personnes sensibles et meurtries dont le contact entraîne une reconstruction solide de chaque élément à travers le tout qu’ils forment"

"La princesse, elle a perdue l’espoir de rencontrer le Prince Charmant. Elle cherche à embaucher un dragon qui la protégera des loups. Elle pense un instant à Paul. Il pourrait faire un bon dragon. Le problème, c’est qu’il pleure à torrent en épluchant les oignons. Ca risque d’éteindre les flammes."

©Amandine


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire