Partition amoureuse - Tatiana de Rosnay

Paru aux éditions Le Livre de Poche
211 pages

Déjà publié il y a dix ans sous le titre Le dîner des ex, la réédition sous son nouveau nom Partition amoureuse nous apporte une promesse : celle de lire un roman d’Amour, et même le récit des amours d’une vie.


4ème de couverture
Quatre hommes, quatre notes.
Toi un do, première note de la gamme comme alpha est la première lettre de l’alphabet.
Manuel est un sol aux accents inquiétants, la dominante de la gamme de do.
Pierre est un long ré tourmenté.
Hadrien ne serait-il pas mon la, note de référence, celle dont un chef a besoin pour diriger un orchestre, celle qu’il me faut désormais pour apprendre à diriger ma vie ? »
T. R.

Margaux, célèbre chef d'orchestre, décide, à l’approche de ses 40 ans, d'inviter à dîner les hommes qui ont le plus compté pour elle. C’est l’occasion d’un bilan, le moment d’assumer les échecs du passé afin de mieux savourer ses bonheurs présents. Avec lucidité, Margaux dresse l’inventaire de sa vie amoureuse, comme elle le ferait sur une partition, chacun de ses amants apportant sa cadence.


Mon avis 
Encore une fois Tatiana de Rosnay ne nous emmène pas là où nous pensons aller.
- ATTENTION SPOIL, si vous ne souhaitez pas en savoir plus sur l'histoire précise, démarrez votre lecture au 2ème paragraphe -
En effet, en lisant la quatrième de couverture, on s’attend à vivre ce fameux dîner, en spectateur quelque peu voyeur. Désolée de vous décevoir (ou pas) mais il n’en est rien ! 
Tout se passe en amont de ce dîner, Margaux s’adresse à Max son premier amour décédé, elle se confie en lui écrivant une longue lettre dans laquelle elle revient sur son passé. Et elle y évoque son idée du dîner, imaginant ses réactions.

Sa vie a été composée de trois amours : 
* Max, son mentor lors de son apprentissage musical et de son début de carrière. Mais aussi son mentor en matière de sexe. 
* Manuel, un homme sombre, marié et libertin. 
* Et puis Pierre, son ex-mari, père de son fils qu’elle a davantage vu comme un géniteur que comme un amant. 
Une vie pas toujours simple, une femme amoureuse des hommes où la fidélité n’est pas toujours au rendez-vous. Une femme attirée par le charisme, la maturité (de l’âge) et les amours pimentés.
Et Hadrien me direz-vous ? Hadrien est son présent et son futur, c’est un équilibre entre ces trois hommes précédents. C’est un peu le Graal de l’Amour.

« Le silence que tu sais si bien faire en toi est un supplice pour ceux qui ont la folie de partager tes jours et tes nuits. Tu t’es fait un nom. Tu es célèbre. Tu le seras encore davantage avec les années. Mais ta vie amoureuse sera un enfer pour celui qui osera t’aimer. »

Durant toute la lecture, j’ai été bercée par la musique. L’auteure donne à la musique classique une part importante dans ce roman. Et si vous n’aimez pas la musique classique ? Ne vous arrêtez surtout pas à cela ! Croyez-moi ce n’est pas celle que je préfère et je me suis surprise, un midi durant ma pause déjeuner, à mettre mes écouteurs diffusant des concertos tout en me délectant de ce roman. Tatiana de Rosnay arrive parfaitement à nous transmettre le goût de ces notes si caractéristiques qui composent les symphonies et sonates des plus grands.

J’ai particulièrement apprécié Margaux, une femme "moderne", franche, authentique, sans chichis et qui assume ses actes et ses décisions. Bien qu’elle puisse paraître dure et froide, pas forcément fleur bleue, on détecte chez elle la passion, le désir et l’Amour sans demi-mesure (faites retentir les timbales .. bon ok ok.  jeu de mots facile, je vous l'accorde :-p)

Rythmé par la musique, Partition amoureuse nous impose, en quelques sortes, de nous poser sur chaque détail de la vie de la narratrice, nous conduit parfois à réfléchir à la nôtre si peu entamée soit-elle. Pour ma part, ce roman ne se dévore pas d’une traite, il se savoure comme un bonbon acidulé et doux à la fois (un arlequin peut-être :p).

Accompagné de ...
Un martini blanc (parce qu’une tequila sunrise n’est pas raisonnable lorsqu’on est seule avec son livre :-D).

Et vous, l'avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ? Vous tente-t-il ?


© Amandine

Commentaires