Le Zahir - Paulo Coelho

**Regards croisés sur ce roman**


Quand la quête de l'Amour s’entremêle avec une quête spirituelle, Paulo Coelho n’est jamais loin.



Editions Flammarion
ou J'ai lu
Résumé
Un écrivain célèbre part à la recherche de sa femme disparue sans laisser de trace. Il comprend vite que cette disparation est voulue. Alors tout ce qui le constitue et tout ce qu’il croit être acquis va s’en trouver bouleversé. Il va tout mettre en œuvre pour retrouver son amour jusqu’à l’obsession, la folie, le zahir. Une véritable quête de l’Amour qui le conduira de Paris aux steppes de l’Asie centrale.  Il traversera le désert, la solitude pour enfin découvrir l’Amour éternel. 












**Avis d’Amandine**
Comme beaucoup de best-seller et d’écrivains à succès, la lecture peut s’avérer être à double tranchant. Pour autant je ne pense pas qu’on puisse dire de ce roman qu’il soit tout à fait réussi ou tout à fait rater.

L’auteur nous emmène en voyage à travers Paris, puis vers des lieux dépaysant et nous transporte à travers d’anciennes traditions pour retrouver celle qu’il appellera au fil du roman son Zahir. Tout au long de son chemin, il rencontrera plusieurs personnages qui joueront un rôle essentiel dans sa quête et lui permettront d’ouvrir les yeux sur ce qu’il est devenu.

La quête est belle, courageuse et la remise en question totale.  A travers ce prétexte, Paulo Coelho nous amène à réfléchir sur nos buts, sur notre égoïsme, sur notre nombrilisme constant. Pour tout vous dire, j’ai lu ce roman dans une période où je me posais beaucoup de question dans ma vie personnelle et sur la direction à prendre… Et pour cela sincèrement on se prend une décharge, on ne peut pas ressortir de cette lecture sans songer, sans examiner notre propre existence et nos propres décisions.

Néanmoins si la recherche et la redécouverte de soi sont mission accomplies pour l’auteur, il n’en reste pas moins que le roman traîne en longueur sur la dernière partie. L’auteur tourne en rond, ressasse les mêmes idées et les mêmes réflexions. L’écriture peut paraître parfois lourde même si cela permet d’apporter de la poésie à son récit. Son personnage qui semble quelque peu dénué de personnalité ne nous amène pas franchement à prendre confiance en nous.

Dans l’ensemble, je conseille à tous/toutes ce roman car il y a vraiment un intérêt spirituel et si on aime l’Amour on ne peut qu’adhérer. Néanmoins je doute que ce soit le meilleur roman de Paulo Coelho.




**Avis d’Emy**
Le Zahir est, à mon sens, l’un des plus beaux romans de Paulo Coelho car il y évoque ses thèmes de prédilection : la spiritualité certes, mais aussi les croyances et les non croyances auxquelles nous sommes confrontés. J’y ai trouvé une introspection profonde de l’auteur sur la quête et la remise en cause de soi, la part autobiographique y est sans doute pour quelque chose. C’est également une belle épopée sur la solitude, le couple,  les libertés et ce qui définit l’être humain : l’Amour. Le tout sur fond de voyage et de mythe. J’adore ce Paulo là : profond, magique et poignant. J’ai lu ce livre deux fois à plusieurs années d’écart et j’ai toujours le même ressenti en le lisant : une boule dans la gorge, une envie  irrésistible de liberté et un cœur qui grandit. C’est un livre qui donne un sens à la vie.


**Citations préférées**
"Elle a tout rempli. Elle est la seule raison pour laquelle je suis en vie. Je comprends pourquoi j'ai affronté la neige, les embouteillages, le gel sur la route : pour me rappeler que tous les jours, je dois me reconstruire et, pour la première fois de toute mon existence, accepter que j'aime un être humain, plus que moi-même."

"Tout le monde est convaincu que le but de cette vie est de suivre un plan. Personne ne se demande si ce plan est le sien ou s'il a été inventé par quelqu'un d'autre. Tous accumulent des expériences, des souvenirs, des objets, des idées qui ne sont pas les leurs, et c'est plus qu'ils ne peuvent porter. Et c'est ainsi qu'ils oublient leurs rêves."

**En écoutant**
Ain’t no sunshine de Bill Withers
Against all odds de Phil Collins
Red and black light d'Ibrahim Maalouf


**En dégustant**
Une coupe de Moët et Chandon nectar impérial rosé dry

 © Emy et Amandine

Commentaires

  1. Bon ça va pour cette fois-ci, pas de bagarres entre soeurs.
    Je n'ai jamais lu ce livre. De Paulo Coelho je n'ai lu que le "Manuel du guerrier de la lumière".

    Excellent choix le Bill Withers! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @VirginieVertigo jamais de bagarres tout de même :p
      Tu as aimé le "Maniel du Guerrier de la lumière" ?

      Supprimer
  2. Tiens il est dans ma PAL celui-là, une amie me l'a prêté :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a hâte de connaître ton avis dessus :) nos avis ne se rejoignent pas totalement peut-être auras-tu un avis encore différent du notre

      Supprimer

Enregistrer un commentaire